// Par Maxime Guennec //

Tesla dans la tourmente   

Tesla a dû faire face cette semaine a deux évènements négatifs. Le constructeur de véhicules électriques a annoncé une perte de 619 millions de dollars au troisième trimestre, la pire performance de son histoire. De plus, le groupe éprouve des difficultés dans la production de sa dernière berline, le Model 3, un véhicule plus accessible destiné à démocratiser la marque. Sur les 1500 modèles attendus, Tesla n’en a assemblé que 260 au 3e semestre dû à « des goulots d’étranglements dans la production » dans sa « Gigafactory » du Nevada. Le constructeur qui souhaitait produire 5000 Model 3 pour décembre est par conséquent contraint de repousser d’un semestre cet objectif. Ce retard, mis à part le fait de décevoir les investisseurs et les clients, pourrait impacter sa trésorerie estimée malgré tout à 1 milliard de dollars.

Quelles critiques ?

La stratégie d’intégration verticale développée par Elon Musk (CEO de Tesla) serait la cause du retard selon des experts du secteur automobile. En effet, le constructeur produit et vend en grande partie seul ses produits sans sous-traiter ce qui entrainerait une perte de productivité. Par ailleurs, le comportement du CEO agace ses détracteurs : il existe un réel fossé entre les déclarations optimistes d’Elon Musk et la réalité financière de l’entreprise. « Le conseil d’administration devrait contrôler un PDG qui partage publiquement des objectifs ambitieux qui ne sont que très rarement atteints” fustige Jeffrey Osborne, analyste chez Cowen&Co, qui déplore un grand manque de transparence sur les méthodes opérées de la marque. De manière générale, nombreux sont ceux qui doutent de la capacité de Tesla d’atteindre rapidement une production de masse alors que la marque n’a produit annuellement qu’à peine plus d’un millier de voiture jusqu’alors.

Une sanction immédiate sur les marchés 

Ces mauvaises performances ont immédiatement eu un impact sur le cours du numéro deux du secteur automobile par la capitalisation (derrière General Motors) : le cours a chuté de plus de 10% entre mercredi matin et la fermeture ce jeudi du Nasdaq passant de 332,34 dollars à 299.26 dollars. Avant mercredi, à moyen terme, l’action Tesla avait chuté de près de 17% depuis un pic à 385 dollars touché en septembre. Cependant, il convient d’affirmer que les investisseurs continuent de croire en les perspectives de croissance à long terme de Tesla qui a tout de même dégagé en 2016 un bénéfice net de 9,4 milliards de dollars. Malgré ces accrocs, Tesla a encore de beaux jours devant elle.

 

BIBLIOGRAPHIE :

Tesla : Retards de production et perte historique pour Tesla par Alexandria Sage, le 2 Novembre 2017, Zone bourse

https://www.zonebourse.com/TESLA-6344549/actualite/Tesla-Retards-de-production-et-perte-historique-pour-Tesla-25417134/

Musk Still in Production Hell as Gigafactory Delays Model 3 par Dana Hull, le 1er Novembre 2017 sur Bloomberg

https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-11-01/tesla-delays-model-3-goals-as-early-bottlenecks-worsen-cash-burn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *