Peut-on parler d’un nouveau lundi noir ? En ce début de semaine, tous les indicateurs boursiers mondiaux sont dans le rouge. Le CAC affiche -2.5%, le Dax -3.58 % et l’Eurostoxx 50 -2.58%. Les marchés européens ont été victimes de la correction d’hier des Etats-Unis. Hier, le DowJones perdait 4.6% et le S&P 500 4.1%. Cela peut paraître faible, mais converti en volume, c’est l‘équivalent de 1000 milliards de dollars qui se sont envolés.

Une bonne nouvelle engendre la panique  

Le fort décrochage des marchés américains est dû à la publication vendredi matin par le département du travail des chiffres de l’emploi américain. Plus de 120 000 postes ont été produits et les salaires ont progressé de 2.9% durant l’année. C’est du jamais vu depuis la fin de la récession en juin 2009. Cela a généré la crainte des investisseurs car une bonne situation économique laisse présager une remontée des taux directeurs et par conséquent la fin de l’argent facile et pas cher. Cela présage aussi une plus forte rémunération des obligations, tandis que pendant des années, celles-ci, peu rentables, étaient préférées aux actions. Les marchés étaient donc abreuvés de liquidités et le S&P n’avait pas connu de fortes corrections depuis 404 séances.

En attente des décisions de la Fed

Actuellement, le chômage américain est bas, l’économie est en croissance et l’inflation est peu élevée, il n’y a donc pas de raison pour la banque centrale américaine de continuer sa politique de taux faibles. Les investisseurs craignent donc que celle-ci augmente ses taux plus rapidement que prévu. Cela représente donc un test pour Jérôme Powell, le remplaçant de Janet Yellen. Celui-ci a pris ses fonctions lundi et n’a pour le moment jamais pris la parole :  cela laisse planer un sentiment d’incertitude auprès des traders qui ne savent pas ce qu’il pourrait se passer.

Cas identique sur les cryptomonnaies

Le décrochage de la bourse correspond à celui des monnaies virtuelles telles que le bitcoin. Après avoir connu une période de frénésie totale, la cryptomonnaie connaît désormais une correction importante. En décembre, un bitcoin coûtait 20 000 dollars. Désormais, il tourne autour de 7000, soit une baisse de 50%. Il lui est même arrivé de baisser de 25% en moins de 24 heures.

 

Sources

Bourse : 3 graphiques pour mesurer la violence de la correction

Etienne Goetz https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0301257623429-bourse-3-graphiques-pour-mesurer-la-violence-de-la-correction-2151202.php

Le cours du bitcoin se reprend légèrement après être tombé sous les 6000$

http://www.businessinsider.fr/cours-bitcoin-sous-6000-6-fevrier-2018

Coup de froid en Bourse, le doute s’empare des marchés

Arnaud Leparmentier – http://www.lemonde.fr/economie-mondiale/article/2018/02/05/wall-street-le-dow-jones-perd-4-6-a-l-issue-d-une-nouvelle-seance-chaotique_5252232_1656941.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *