// Par Dounia Loudari //

2017 a été une année exceptionnelle pour l’industrie française du Luxe. Comme en témoigne le succès de LVMH qui vient d’accéder à la première place des capitalisations du CAC40 avec plus de 120 milliards d’euros de valorisation.

La société Kering a réalisé, quant à elle, la deuxième meilleure performance de l’indice parisien suivi d’Hermès avec plus de 16% de valorisation sur l’exercice 2017.

Les chiffres d’affaires battent des records 

Les ventes de LVMH, dirigé par Bernard Arnault, et ses 70 maisons d’exceptions dépassent les 42 milliards d’euros et réalisent 5 milliards de résultat net. Grâce à l’explosion de l’activité chez Gucci (+44%) et chez Yves Saint Laurent (+20%), Kering réalise près de 16 milliards d’euros de chiffre d’affaires et un résultat opérationnel de près de 3 milliards d’euros.

Des moteurs de croissance multiples :

  • L’émergence de l’Asie et notamment de la Chine profite au marché mondial : La Chine représenterait 23 % de la demande mondiale de produits de luxe. En sachant qu’actuellement, seulement 5% de la population chinoise possède un passeport, la demande chinoise devrait ainsi exploser à l’avenir.
  • La force créative des marques qui Intensifient leurs efforts sur leurs stratégies créatives qui, en plus du savoir-faire, permettent d’étoffer un marché principalement dirigé par l’offre.
  • La forte consommation de la clientèle des « millennials » (trentenaires).
  • L’accroissement des plus fortunés dans le monde, soit un marché de 400 millions de consommateurs estimés en 2020.
  • Le développement des ventes en ligne : Chanel a signé un partenariat avec la plateforme de vente en ligne Farfetch.

Cher… mais toujours attrayant

Investir dans le luxe coûte cher. Toutefois, en constatant la croissance de ces dernières années, investir dans le luxe reste très attrayant. Le secteur est désormais très diversifié et très internationalisé. En effet, les grands groupes comme LVMH ou Kering ont approfondi leur offre et ont élargi leur positionnement avec le recrutement de nouveaux designers ou encore l’extension de leur gamme de prix.

Sources :

BFORBANK:

https://www.bforbank.com/mag/placements/en-bourse-le-luxe-brille-un-peu-moins.html

Boursorama:

http://www.boursorama.com/actualites/lvmh-kering-hermes-faut-il-acheter-les-valeurs-du-luxe-41707b15466f31dd6687ff6f05787d68

Image : Deal Street Asia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *