// Maxime Guennec //

C’est dans un climat de crainte qu’ont ouvert ce jeudi les différentes places financières après la publication des “minutes” de la Réserve Fédérale Américaine ce mercredi 21 février. La FED envisage d’augmenter ces taux quatre fois cette année contre trois initialement prévu. Le taux des obligations souveraines à dix ans atteindrait ainsi le plus haut seuil depuis quatre ans à plus de 2,95%. Cependant la BCE a rassuré, ce jeudi 22 février, en n’annonçant pas de modification radicale à court terme de sa politique monétaire : “La politique monétaire va continuer à se développer (…) de manière à éviter des ajustements brutaux et désordonnés à un stade ultérieur”. Mais les investisseurs s’attendent à ce que la Banque Centrale Européenne retire son biais accommodant dans sa prochaine communication de mars.

Les constatations de la FED

La FED dresse un constat : les réductions d’impôts massives promises par le président Donald Trump se matérialisant par une baisse du taux d’imposition des entreprises de 35 % à 21 %, peuvent avoir un effet « plus important qu’initialement estimé » sur l’activité à court terme. Ceci se traduirait par une croissance américaine qui pourrait donc « excéder leurs estimations » de 2,5 % en 2018 et de 2,1 % en 2019. Cette croissance supplémentaire génèrerait des tensions sur le marché de l’emploi, alors même que le chômage est historiquement bas (4,1 %), et donc créerait de l’inflation !

 

L’indicateur inattendu qui sauve tout :

Heureusement, une bonne nouvelle a eu lieu dans la dernière heure de cotation ce jeudi permettant au CAC de finir la journée en positif. Le Département de l’énergie a annoncé un recul inattendu des stocks de pétrole aux Etats-Unis, propulsant le Brent à plus de 66 dollars le baril de Brent.

 

Bibliographie :

http://www.boursorama.com/actualites/la-bce-juge-tout-changement-de-discours-premature-9d902b7f5d83e53fbad1b896d20b5aec

http://www.boursorama.com/actualites/les-bourses-dans-le-rouge-le-resserrement-monetaire-inquiete-75cba56282f619bccd1d9f09b3e49d5e

https://www.la-croix.com/Economie/Bourse-Paris-devrait-accuser-coup-ouverture-affectee-tour-Fed-2018-02-22-1300915700?from_univers=lacroix

http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/02/22/la-fed-ouvre-la-porte-a-une-hausse-de-taux-supplementaire_5260777_3234.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *