// Par Abdelmounaïm MESBAHI //

Une des portes du nouvel avion long-courrier de Boeing, le 777X, a été emportée lors de tests menés jeudi dernier. Cet incident pourrait retarder le vol d’essai de l’avion prévu début 2020, et intervient à un moment critique où la compagnie peine à sortir de la crise du 737-MAX.

Alors que Boeing est en train de finaliser les modifications exigées par les régulateurs sur le 737-MAX afin de lever son interdiction de vol, le nouveau modèle de 777, le 777X, a rencontré un problème technique durant un test de pressurisation mené en présence des inspecteurs de la l’Agence Fédérale de l’Aviation (FAA) le jeudi 7 septembre. Ce test fait partie du processus de certification de l’appareil et évalue sa fiabilité et sa sécurité en le soumettant à des conditions extrêmes qui dépassent les conditions réelles d’exploitation. Selon un communiqué de Boeing et des sources concordantes, l’incident est intervenu à la fin d’une série de tests statiques et a entrainé la dépressurisation de l’avion. Les tests ont été suspendus et une enquête est ouverte par la FAA pour déterminer les causes de cet incident. Bien que le porte-parole de Boeing ait annoncé que cela n’aurait pas de conséquence sur leur calendrier, la suspension des tests sème le doute sur la capacité de l’entreprise à réaliser le premier vol d’essai en début 2020 comme prévu. Si le vol d’essai venait à être reporté, ce ne serait pas la première fois puisque celui-ci était initialement prévu pour cet été avant d’être repoussé récemment pour des problèmes survenus lors des tests du nouveau moteur GE9X de General Electric.

Le 777X vient remplacer le 777 en se positionnant comme concurrent direct du A350 de Airbus. S’il s’avère que Boeing doit revoir la conception de certaines pièces, cela entrainerait des coûts supplémentaires et repousserait les premières livraisons prévues pour 2021. L’incident intervient alors que la réputation de l’entreprise a été sérieusement touchée par les deux crashs du 737-MAX et que l’avion n’a toujours pas reçu les certifications pour reprendre les vols. Le risque de réputation vient donc s’alourdir pour Boeing même si l’entreprise se veut rassurante.

Sur les marchés le cours de Boeing est devenu assez volatile avec une confiance globale des investisseurs qui a été sauvegardée, malgré les difficultés rencontrées cet été sur la remise en service du 737-MAX qui a fait chuter l’action à 320 dollars courant août. Bien que cet incident n’ait pas d’impact sur le cours de l’entreprise pour l’instant, l’évolution de l’affaire est à surveiller dans les prochaines semaines. Toutefois, cela joue en faveur de Airbus qui affiche une bonne stabilité de son action et une appréciation de 46% depuis le début de l’année.

Sources :

https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/boeing-problemes-lors-des-tests-du-futur-long-courrier-777x-1129742?fbclid=IwAR08ir5YspHbUiehOFmsjwnxnB9S5KAEwnaYRn1iBx1TQyuI6k8PeY-EhuA

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/09/07/boeing-a-rencontre-des-problemes-techniques-lors-des-tests-du-futur-long-courrier-777x_5507499_3234.html?fbclid=IwAR2DuqG0-OwK024noR1-WhfXgf21QWcLht4nIdvkYjkK_lPa2znFhKlbY58

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *