// Par Oleh KUSHKA //

Avant toute réalisation de votre premier investissement il est important de vous connaître, enfin, de connaître votre profil d’investissement. Avec cet article, je vais essayer de vous aider à déterminer votre propre profil. 

  • Comment définir son profil ?

En bourse, comme dans la vie quotidienne, certaines personnes aiment prendre des risques, parfois même trop de risques. A l’inverse, d’autres personnes sont plus prudentes et ne saisissent pas les opportunités au bon moment. Votre gestionnaire de portefeuille vous dira : « l’idéal serait que vous mélangiez vos produits afin de limiter les risques liés à vos investissements ». Mais cela peut être en contradiction avec votre profil d’investissement. C’est pour cela qu’il faut bien se connaitre et surtout d’être honnête avec soi-même, après tout, c’est votre propre argent qui est en jeu. En clair, ce qui va surtout différencier un profil investisseur d’un profil spéculateur c’est votre relation au risque, les gains attendues, les objectifs finaux et votre stratégie pour les atteindre. 

Allons voir maintenant de plus près les différences entre ces deux types de profils. 

  • Qu’est-ce qu’un investisseur ? 

Un investisseur est avant tout un acteur prudent dont les objectifs sont définis à long terme, qui est son propre terrain de jeu. Une personne au profil investisseur a pour objectif principal l’appréciation de son capital sur la durée. Ses décisions d’investissement découlent après de longues analyses très approfondies en ce qui concerne les performances passées et le secteur d’activité d’un actif ou d’une entreprise afin d’avoir des garanties nécessaires. 

Il faut préciser que cette analyse ne porte pas uniquement sur une simple étude statistique des performances, des risques ou des perspectives de croissance. Étant donné que les gains attendus se feront sur la durée, un profil investisseur s’intéresse également au fonctionnement administratif et organisationnel de l’entreprise (la direction, les clients, les employés, les partenaires…). Si cela fait partie d’une démarche presque indispensable, c’est parce que à long terme on ne peut pas prévoir les gains de la même façon que si c’était à court terme. 

La stabilité économique est donc un facteur primordial pour un profil investisseur qui utilise souvent ses fonds propres dans le but de les voir augmenter dans le futur. Comme vous l’avez compris, un profil investisseur prend peu de risques ou des risques modérés et donc il ne peut s’attendre qu’à obtenir des rendements équivalents, proportionnels aux risques entrepris. 

Lorsque vous aurez affaire à une personne au profil investisseur, vous verrez que la diversification est la deuxième caractéristique de ce profil juste après le long terme. En effet, une mauvaise conjoncture, une décision de placement ratée ou encore une décision des banques centrales pouvant affecter ses placements le poussent à diversifier le portefeuille. Par exemple, un investisseur qui possède des obligations pour des actifs peu risqués à revenus fixes sera affecté par l’évolution du taux d’intérêt qui pourrait diminuer leur valeur. Cependant, cela peut être favorable aux valeurs cycliques (des valeurs qui suivent une évolution des cycles économiques et des grands mouvements de tendances macroéconomiques) qu’il peut éventuellement détenir.  

  • Qu’est-ce qu’un spéculateur ? 

Un profil spéculateur, quant à lui, son terrain d’action est le court terme et plus il est court, plus le spéculateur s’éloigne du risque qu’il prend en spéculant. En effet, un profil spéculateur cible un certain type d’actifs en fonction du profit qu’il peut tirer de l’évolution de leurs prix (la plus-value) sur une période la plus courte possible. Il s’agit donc de profiter des opportunités de l’écart des prix à la hausse comme à la baisse. 

Ses attitudes vis-à-vis des actifs sélectionnés sont donc très différentes. Un profil spéculateur s’intéresse plutôt à des rumeurs, aux analyses graphiques et aux les statistiques économiques que publient les entreprises, pour prendre sa décision d’achat ou de vente. Dans ce cas, il est indispensable de savoir interpréter différents types de graphiques et de connaitre la signification de plusieurs variables mathématiques. On dit que la volatilité est le meilleur ami d’une personne au profil spéculateur car c’est à ce moment-là que les plus grands écarts de prix se réalisent. Un profil spéculateur n’hésite pas à prendre toujours plus de risques pour bénéficier d’un profit potentiellement plus élevé. Ce qui le démarque d’un profil investisseur c’est qu’il n’utilise pas l’intégralité de son capital car pourrait tout perdre en cas de forte dépréciation des actifs achetés. En général, un profil spéculateur va utiliser ce que l’on appelle le trading sur marge (un équivalent de l’effet de levier) pour augmenter ses positions et ainsi amplifier ses gains. Mais, il faut savoir que l’effet de levier marche à la hausse comme à la baisse et donc une légère baisse du prix de marché peut entrainer des énormes pertes.   

Aujourd’hui, le champ d’action des spéculateurs est très vaste. On assiste à l’émergence d’un nouveau type de spéculateurs, les scalping spéculateurs et les day trading spéculateurs. Ce sont des pratiques de trading spéculatif dont le champ temporel ne dépasse pas les 24h. Le scalping est une forme de trading spéculatif à très court terme (quelques secondes ou quelques minutes seulement), qui consiste à faire des allers-retours très rapides sur un indice, une action, le marché de matières premières… afin de faire le plus de ticks possible. Pour faire bref, il faut savoir trader super vite en achetant et en revendant presque instantanément de valeurs en croissance. Le gain se calcule par la différence entre le montant total généré par ticks et les frais de bourse. Il faut alors chercher quels sont les services de brokers les moins chères afin de maximiser les gains (le prix de 1000 lots par mois est de 2€ environ). Généralement, le scalping génère des micros-gains mais ils peuvent être bien plus élevés. Si on se trouve en période de forte volatilité, on peut facilement gagner 50€ en une minute sans aucune prise de risque tout en buvant son café dans un restaurant qu’on pourrait même payer avec ce gain. 

  • Êtes-vous plutôt investisseur ou spéculateur ?

Les principales différences entre un profil spéculateur et un profil investisseur.

  • Un spéculateur s’intéresse à l’écart du prix qui s’opère sur un actif pour réaliser un profit rapide, alors qu’un investisseur accorde davantage d’importance à la qualité des titres pour obtenir des revenus réguliers et faire augmenter son capital à long terme.
  • Les revenus d’un investisseur sont supposés être stables et il adopte une approche plutôt conservatrice et prudente, alors que les revenus d’un spéculateur sont plutôt incertains et erratiques car il applique un comportement audacieux, voire parfois négligeant.
  • Le taux de rendement attendu sera plus élevé chez un spéculateur puisqu’il va prendre davantage de risques (capitaux empruntés, effet de levier…) et son horizon de temps sera beaucoup plus court que celui d’un investisseur. Ce dernier détiendra ses actifs pour au minimum un an.
  • Un spéculateur prend ses décisions par rapport à des données statistiques et graphiques, des rapports ou statistiques économiques publiés ou sur la psychologie des acteurs du marché. Un investisseur utilisera davantage l’analyse fondamentale en s’intéressant au facteur humain.

Source : (https://actufinance.fr/actu/investisseur-speculateur-6967676.html)

Afin de vous aider à savoir quel profil vous correspond, je vous mets ci-dessous un lien du site de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) qui vous propose de répondre à quelques questions pour déterminer votre profil d’investissement. 

(((https://lautorite.qc.ca/grand-public/outils-et-calculateurs/calculateurs/votre-profil-dinvestisseur/)))

Sources : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *