// Jocelyn GUYOT //

Les marchés financiers sous l’ère Trump

Beaucoup d’observateurs jugent que les fluctuations des marchés financiers de ces 4 dernières années ont été très influencées par la politique américaine et plus particulièrement par les décisions et annonces de l’administration Trump.

Ainsi très récemment l’indice boursier SPX500, regroupant les 500 plus grosses entreprises cotées des Etats-Unis, avait chuté rapidement de 1,40% le 6 octobre à l’annonce surprise de Trump de suspendre les négociations avec les Démocrates sur un nouveau plan d’aide aux ménages américains.

Malgré une crainte initiale des marchés financiers vis-à-vis d’une potentielle élection de Trump en 2016, l’arrivée de Trump à la maison blanche a finalement été synonyme de prospérité pour les marchés financiers.

L’indice boursier SPX500 et son cousin le NASDAQ à forte pondération technologiques ont ainsi pris tous deux respectivement 65% et 140% depuis l’élection de novembre 2016 franchissant de nouveaux records historiques !

Un des facteurs pouvant expliquer cette hausse vigoureuse des indices boursiers est la politique accommodante et « pro-business » de l’administration Trump, avec en point d’orgue son Tax Plan de 2017.

L’élection américaine peut-elle changer la donne ?

A l’approche des élections américaine de novembre 2020, la tension est à son comble, amplifiée par les incertitudes apportées par la pandémie.

Il parait évident que l’issue des élections, que celles-ci reconduisent Trump ou consacrent Biden, aura un impact important sur la politique économique américaine des 4 prochaines années.

En ce sens le scrutin du 3 novembre sera très suivi par les analystes et beaucoup de ceux-ci, aidés par les sondages, se positionnent par anticipation sur les différents scénarios possibles.

Le scénario Trump

Le scénario reconduisant Trump à la maison blanche est globalement vu d’un signe positif par les marchés financiers. Ceux-ci s’attendent à ce que le président continue sa politique « pro-business » même si des craintes persistent autour d’une potentielle accentuation de la guerre commerciale avec la Chine.

Le scénario Biden

Etonnement une victoire de Biden est plutôt vu d’un œil neutre-positif par les marchés financiers.  Si ceux-ci s’attendent à un revirement dans la politique « pro-business et des risques de sanctions antitrust à l’encontre des GAFA, l’élection de Biden est perçue comme plus bénéfique pour l’économie en générale avec un apaisement des tensions avec la Chine.

Ainsi il semblerait que les analystes aient choisi de voir le verre à moitié plein dans ces deux scénarios. Mais il en existe d’autres  imaginés par les analystes et qui seraient beaucoup plus alarmants pour les marchés financiers.

Le scénario d’un score serré

Ou plutôt le scénario de la cacophonie. Comme en 2000 durant l’élection opposant Gore à Bush, où il fut obligé de procéder à un recomptage d’une partie des voix tant le score était serré. C’est un scénario catastrophe craint par les analystes. Celui-ci pourrait ouvrir les portes à toutes les issues. Il ne saurait pas dans ce sens inimaginable de s’imaginer qu’en cas de défaite serrée Trump refuserait purement et durement de reconnaitre les résultats de l’élection. A ce sujet Trump n’a cessé au cours de sa compagne électorale de mettre en doute la légitimité de ce vote qu’il estime biaisé par le vote par voie postale. Pire, Trump a refusé le 23 septembre de s’engager à une passation pacifique du pouvoir s’il venait à être battu par son opposant Démocrate.

Le scénario d’un raz de marée Démocrates

Si on s’en tient aux derniers sondages, ceux-ci donnent une nette avance à Biden dans la course à l’élection. Ainsi il pourrait être tentant de s’imaginer le scénario d’un raz de marée Démocrate avec en perspective une prise de contrôle marquée du sénat par celui-ci. Ce scénario d’un président Démocrate combiné à une prise de contrôle nette des deux chambres du Congrès est tout aussi redouté par les marchés que celui d’un score serré. Cela permettrait au président Démocrate de faire passer plus facilement son programme, dont des mesures jugées plus radicales et désavantageuses pour les entreprises telles qu’une augmentation des impôts sur les bénéfices.

Que retenir?

Le résultat de l’élection américaine du 3 octobre pourrait potentiellement avoir un impact important sur les marchés financiers. « Potentiellement seulement » ; car dans le cas d’une victoire mesurée mais tranchée de Trump ou de Biden les marchés devraient réagir plutôt de façon neutre. A l’opposé, les scénarios d’un score serré ou d’un raz de marée Démocrate auraient de grandes chances de faire chuter dramatiquement les marchés financiers.

SOURCES :

6medias (2020). États-Unis : l’annonce surprise de Trump qui a fait chuter Wall Street. [online] Capital.fr. Available at: https://www.capital.fr/entreprises-marches/etats-unis-la-terrible-annonce-de-trump-qui-fait-chuter-wall-street-1382458.

Les Echos. (2020). Donald Trump refuse de dire s’il cédera pacifiquement le pouvoir en cas de défaite. [online] Available at: https://www.lesechos.fr/monde/etats-unis/donald-trump-refuse-de-dire-sil-cedera-pacifiquement-le-pouvoir-en-cas-de-defaite-1248431 [Accessed 2 Nov. 2020].

Investir. (n.d.). « La probabilité grandissante d’un raz-de-marée démocrate augmente les risques pour les actions américaines », selon Capital Economics. [online] Available at: https://investir.lesechos.fr/marches/analyses-opinions/la-probabilite-grandissante-d-un-raz-de-maree-democrate-augmente-les-risques-pour-les-actions-americaines-selon-capital-economics-1916623.php [Accessed 2 Nov. 2020].

@MonFinancier (2020). La crainte des élections. [online] MonFinancier. Available at: https://app.placement.meilleurtaux.com/la-crainte-des-elections-1000000047.html [Accessed 2 Nov. 2020].

@MonFinancier (2020). Retour à la maison. [online] MonFinancier. Available at: https://app.placement.meilleurtaux.com/retour-a-la-maison-1000000076.html [Accessed 2 Nov. 2020].

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *